« Sur Scène, je suis vivante »

Baignée dans le théâtre dès l'adolescence

Claire commence le théâtre au collège, à l'âge de 13 ans. Dès lors, elle enchaîne les rôles à la fois masculins et féminins. Le père Ubu dans  « Ubu roi » d'Alfred Jarry, Thérèse dans  « Le père Noël est une ordure » écrit par la troupe du Splendid. Son éventail de personnage est particulièrement riche et varié. 

En première au lycée Virlogeux, elle fait une rencontre qui la marquera à jamais : celle de Lorrie. Ainsi, elles intègrent ensemble Centre Scène, une association de théâtre riomoise dirigée par Audrey Gannat. « A Centre Scène, on avait la possibilité de tester des exercices théâtraux. On apprenait à gérer correctement nos émotions ». Aujourd'hui, Claire est sur tous les fronts. Documentaliste et metteur en scène au Collège de Saint-Gervais d'Auvergne, comédienne au sein de l'association Le Petit Théâtre Qui Fait Du Bien. Le théâtre occupe les journées de Claire, pour son plus grand plaisir. 

Son rôle phare : Mallya dans  « Lisantta, la légende des exilés du temps », d'Audrey Gannat.  « J'ai joué le rôle d'une sirène dans cette comédie musicale, où je devais danser et chanter en même temps. Un vrai défi pour moi ! ». 

 

 

 

 

« Au théâtre, je suis désinhibée ! »

Pour notre comédienne, le théâtre n’apporte pas une dose de sérénité ou n’enlève pas un quelconque stress. Cela lui permet avant tout de se vider la tête. « Quand je suis sur scène, je n’ai plus de filtre. Je fais ce que je ne fais pas du tout dans la vie quotidienne. Je suis vraiment désinhibée ! » Claire ne se consacre pas uniquement à la comédie. Depuis deux ans maintenant elle met en scène une troupe de collégiens, dans l’établissement où elle exerce son activité de documentaliste. « Les ados viennent avec leurs histoires, leur vision du théâtre. Notre but : leur donner un nouvel aperçu ! » Claire est également une auteure dans l’âme. Recueil de nouvelles, pièces de théâtre, adaptation de roman… Elle vient récemment de terminer un roman de science-fiction intitulé « Seconde chance ».

« Alex nous a redonnées espoir ! »

Quand Claire et Lorrie revoient Alex après quelques années, il leur redonne espoir de jouer la pièce « Nos amies les mortes », devenue par la suite « Une place au paradis ».« Il nous a proposées de faire une lecture de la pièce et certaines personnes présentes ont alors été emballées par le projet. » Pour Claire, Le Petit Théâtre Qui Fait Du Bien doit continuer même après la pièce que la troupe prépare actuellement. « Nous savons que nous allons perdre des membres mais il faut profiter de ces moments entre nous. Avec Lorrie, nous avons de nombreux projets dont l’adaptation d’une tragédie pour proposer une palette plus large à nos comédiens. »
 

Personnage dans « Un long dimanche de Pâques» : Katia, la belle fille antipathique

«« Saluuuuut tout le monde ! Moi c’est Katia, j’aime le luxe, le rose et la mode. Je suis moins fan de ma belle-famille, de ma fille et des pauvres. » Katia est très clichée mais elle est tellement loin de moi que c’est très plaisant d’incarner un tel personnage ! Vous allez adorer me détester ! »

© 2019 Le Petit Théâtre Qui Fait Du Bien

|

  • Facebook
  • Instagram