« Le théâtre c’est mon exutoire ! »

De Centre Scène à Art'Terre d'Auvergne

« J'ai toujours voulu faire du théâtre ». On peut se demander aujourd'hui pourquoi elle n'a pas commencé plus tôt tellement son talent est impressionnant. En troisième lors d'un cours de français, Julie interprète le rôle d'Antigone, personnage de la pièce éponyme de Jean Anouilh. Son professeur, bluffé par sa prestation, lui recommande de s'inscrire dans une troupe de théâtre.  « Il m'a dit que je devrais faire du théâtre mais j'ai toujours eu peur de me produire en public ». Quelques temps après, sa sœur Claire décide de suivre des cours au sein de Centre Scène. Julie sautera le pas à son tour, un an après et profitera ainsi de la présence de sa sœur. Après cette expérience, Julie rejoint l'association Art'Terre d'Auvergne avec qui elle collabore encore actuellement. « Fanny, alors metteur en scène pour l'association, nous apprenait plein de choses. Aujourd'hui Constance, comédienne, a pris le relais et nous fait également beaucoup progresser. » Balades théâtrales dans les villages, spectacles de fin d'année, Julie s'enrichit de chaque expérience. Son rôle phare: Nathalie dans la pièce «Bienvenue à bord » de Jean-Pierre Martinez. « Un personnage qui avait de nombreuses facettes. J'ai adoré jouer une scène où je provoquais une mamie, quitte à l'insulter».

« Au théâtre, je me défoule ! »

Pour Julie, le théâtre lui apporte la confiance en elle qu’elle recherchait tant. « Au théâtre, personne n’est jugé, on doit se changer devant les autres, la pudeur n’existe plus » nous explique-t-elle. « Quand tu as des horaires de travail compliquées comme moi, une vie sociale peu développée et que le sport c’est trop cher, le théâtre c’est ton exutoire ! » Durant les premières minutes de représentation, Julie est très stressée et a du mal à regarder le public. Finalement, après 10 minutes de spectacle, elle se sent très à l’aise et prend plaisir à jouer. Une règle indispensable au théâtre !

 

 

« Je suis contente de réaliser une partie du rêve de ma petite sœur ! »

Julie a toujours été la correctrice attitrée de Claire. Cette dernière a écrit un certain nombre de romans, et Julie les dévore à chaque fois. « De savoir qu’on mettait en scène la pièce de Lorrie et Claire, j’étais ravie pour elles. Je suis vraiment très fière de ma petite sœur. C’est un bonheur quotidien de pouvoir faire du théâtre ensemble». Connaissant Lorrie, Claire et Alex, Julie était super contente lorsque l’on lui a parlé du projet. Concernant les petits nouveaux qui ont rejoint la troupe, Julie pense que cela apporte un nouveau dynamisme, une nouvelle vision. « Le Petit Théâtre Qui Fait Du Bien doit continuer encore longtemps ! »

Personnage dans « Un long dimanche de Pâques » : La Voix.

« Ici La Voix, This is The Voice, Hier di Stimme. Oui La Voix est polyglotte. La Voix est au dessus de tout mais aussi en-dessous, devant, derrière. Une force maléfique ? Une force bienfaisante ? Un peu les deux. Elle tente de contrôler les choses sans vraiment y arriver. Un ange raté, ça vous fait penser à quelque chose non ? Incarner un personnage qui n’apparaît pas sur scène est un réel enjeu. Il ne faut compter que sur sa voix ! C’est très enrichissant ! »»

© 2020 Le Petit Théâtre Qui Fait Du Bien

|

  • Facebook
  • Instagram